Accueil > La DREAL ?

Actualités

Biodiversité en région NPDC

Plaquette sur la Biodiversité en Nord - Pas-de-Calais

Publié le lundi 28 février 2011  
Biodiversité, Eau et Milieux
| partager | envoyer un Email � | flux rss

Le Nord - Pas-de-Calais est un territoire contrasté, offrant des paysages variés, supports de précieuses richesses biologiques. L‌’empreinte des hommes y est partout présente, favorisant ou impactant la biodiversité.

la croisée des climats océaniques et continentaux, de structures écologiques et géologiques complexes, la région offre une riche palette de milieux et de paysages : milieux littoraux, dunes, coteaux calcaires, prairies humides, forêts, bocages.

Le capital naturel de la région est marqué par les activités humaines qui ont permis l‌’émergence de milieux nouveaux et contribuent également à accroître sa diversité biologique : zones gagnées sur la mer, zones humides issues de l‌’exploitation minière ou d‌’anciennes carrières, terrils.

1 450 espèces de plantes...

Le Nord – Pas-de-Calais héberge de nombreuses espèces exceptionnelles, soit présentes uniquement dans la région, soit très peu représentées en France. S‌’y concentrent un tiers de la flore présente en France (1 450 espèces sur les 5 000 répertoriées en France), 197 espèces d‌’oiseaux nicheurs (soit 60 % de l‌’avifaune se reproduisant en France), 50 espèces de mammifères (plus de la moitié), 30% des reptiles (5 espèces) et 15 espèces de batraciens. La région constitue par ailleurs le couloir de migration le plus fréquenté d‌’Europe de l‌’ouest.

Pays de contrastes, région plurielle...

Il est difficile de restituer une vision exhaustive de la mosaïque de milieux naturels qui la compose. Alors survolons notre région d‌’est en ouest, des contreforts ardennais au littoral, et posons-nous ici et là sur quelques espaces de nature emblématiques ou nous accueillent leurs espèces vedettes...

Nous partons du bocage de l‌’Avesnois auquel la Pie-grièche écorcheur s‌’associe, nous pénétrons dans les grandes forêts : Trélon, ou vivent la Cigogne noire et le Murin de Bechstein, une chauve-souris rare dans nos contrées, inféodée aux grands massifs forestiers, puis Mormal, qui abrite l‌’une des dernières populations de Cerf élaphe de la région. Cap sur les anciens bassins de décantation de la sucrerie de Thumeries reconvertis en zones naturelles ou l‌’on retrouve le Grèbe à cou noir. Nous traversons la Communauté urbaine de Lille salués par les rouge-queues noirs et les martinets noirs. Les terrils, emblématiques collines sombres se découpent sur le ciel pâle. Ils foisonnent de vie. S‌’y retrouvent notamment deux crapauds, le Pélodyte ponctué et l‌’Alyte accoucheur ou encore le Lézard des murailles. Les Monts de Flandre riches en couleurs se découvrent avec leurs tapis de jacinthes sauvages puis la plaine maritime flamande s‌’ouvre et nous observons l‌’Avocette élégante dans les Moëres. La vallée de l‌’Authie offre un superbe cortège d‌’espèces, parmi lesquelles virevolte la Libellule fauve. Le fleuve nous emmène jusqu‌’aux estuaires et aux phoques veaux-marins.

Nous arpentons les coteaux calcaires pentus du Boulonnais ou la plus grosse sauterelle de la région, le Dectique verrucivore pointe ses antennes parmi les floraisons d‌’orchidées sauvages.

Cap Blanc Nez, terminus : la Mélitée du Plantain nous accueille et le Pétrel fulmar nous invite à poursuivre nos découvertes par la mer.

Un survol plein de promesses de belle nature mais la vigilance est de mise.

Le Nord – Pas-de-Calais compte la part d‌’espaces naturels parmi la plus faible de France (13% du territoire, contre 38 % à l‌’échelle nationale). Son histoire économique et industrielle, ses infrastructures de transport, son urbanisation et son agriculture intensive expliquent cette situation. Et l‌’on assiste à l‌’artificialisation croissante du territoire régional. Ses espaces naturels sont morcelés en une multitude de parcelles dispersées. C‌’est le phénomène de fragmentation qui contrarie, voire supprime, les possibilités de déplacement des espèces et d‌’échanges entre les milieux.

Voir en ligne : Voir la plaquette dynamique sur la Biodiversité en Nord - Pas-de-Calais

Événements

© DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - CS 40259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78 | Certifiée Iso 9001 : 2008 et Iso 14001 : 2004

Fermer le menu
Fermer le menu
  • La région Nord - Pas-de-Calais est fortement soumise aux risques, tant naturels que technologiques. Une culture de la prise en compte, de la gestion et de l‌’information se conforte et se développe. Le Nord-Pas de Calais est une région industrielle, très dynamique. C’est la région la plus densément peuplée de France après l’Île-de-France. Les enjeux humains et économiques sont donc conséquents et conduisent à un haut niveau de risque, même pour des aléas faibles.

    Elle est très concernée pour tous les types de risques :

    risques technologiques :

    • 74 sites Seveso,
    • 30 PPRT,
    • 2100 km de canalisations de transport

    risques chroniques

    • 1544 ICPE industrielles soumises à autorisation ou enregistrement,
    • 13% des sites pollués BASOL recensés au niveau national

    risques naturels :

    • deux communes sur trois ont fait l’objet d’un arrêté de catastrophe naturelle ces 30 dernières années suite à une inondation,
    • le littoral Nord-Pas de Calais connait les plus forts taux d’érosion en France et recule sur près de 60% de son linéaire,
    • plus de 400 000 personnes habitent sur le polder des Wateringues
    • plus de 300 communes sont situées à l’aplomb de cavités souterraines liées à d’anciennes carrière de craie,

    risques miniers : 280 communes concernées par l’exploitation minière

    La prévention des risques de toute nature est une des toutes premières priorités de l’Etat en région. La DREAL intervient dans les domaines suivants :

    • Prévention des pollutions et des risques naturels et technologiques
    • Prévention de tout risque lié à l’environnement
    • Contrôle et sécurité des installations industrielles
    • Prévention du bruit
    • Gestion des déchets

    Retrouver dans cette rubrique les informations relatives au service de prévision des crues, à la directive inondation, aux risques naturels littoraux, aux plans de prévention des risques technologiques.

  • La gestion, le suivi et le contrôle de l‌’accès aux métiers liés au transport routier et le contrôle de véhicules.

  • Agir sur la demande de déplacement, favoriser l‌’intermodalité, assurer l‌’aménagement et la requalification environnementale du réseau routier national.

  • Le changement climatique, la consommation d’énergie, la production de déchets, les menaces pour la santé publique, la pauvreté et l’exclusion sociale, la gestion des ressources naturelles, la perte de biodiversité, l’utilisation des sols sont autant de défis qui nous amènent à repenser notre économie et notre croissance en faveur d’une société plus "sobre" !

    Si le développement durable s’impose aujourd’hui comme une nécessité, il est également une formidable opportunité pour reconstruire notre économie et notre société. Auparavant essentiellement abordée à travers leur volet environnemental, les démarches de développement durable s’appuient désormais pleinement sur leur pilier social. Associer la population en instaurant de nouveaux modes de gouvernance, notamment via la concertation et la consultation, est un élément déterminant de cette stratégie.

    En Nord – Pas de Calais, le GIP CERDD (Centre ressource du développement durable) est un relais original, co-présidé par l’État et la Région, des politiques publiques de développement durable.

Fermer le menu

Voir tous les dossiers

Fermer le menu

Cet espace regroupe des espaces collaboratifs. L’accès au contenu requiert une authentification.